Antoine Capliez, Louise de Prémonville

LAB PACA

Antoine Capliez est auteur-réalisateur de documentaires et de fictions ( « Tallula » ; « Le garçon de nuit »), ainsi que de série TV. Son travail porte un regard sur des sujets sociétaux qui interpellent, comme : l’homophobie (série documentaire « Plus rose ma ville »), le chômage (série TV « le destin extraordinaire de Kevin Martin »), la parentalité et la précarité (documentaire « Le temps d’échanges »), la drogue (série TV « Les bas côtés ») ou encore le parcours d’une femme séropositive (documentaire « Mes cicatrices »). Dans son activité de scénariste, la marginalité et le positionnement de chacun face à la société, sont partie de ses thématiques récurrentes. Il aborde souvent ces sujets de manière très personnelle, sous une forme qui s’apparenterait au « réalisme poétique ». Aujourd’hui, il co-écrit d’A Porta Gayola, son premier long-métrage, avec Louise de Prémonville.

Louise de Prémonville
Après des études d’ethnologie (DEA) et un passage dans une troupe de danse professionnelle, elle a travaillé en montage, principalement documentaire (MK2, Arte, France 2, France 5…) pendant 8 ans. En parallèle, elle a commencé à réaliser des documentaires courts pour une chaîne locale parisienne et plusieurs courts-métrages de fiction (« Les bourreaux », « Cabossés », « Les insouciants », « Le corps des vieux ») sélectionnés dans des festivals tels que Palm Springs, Aspen, Clermont-Ferrand, Aubagne, Ebensee, Seoul et diffusés sur TPS Star, OCS et RTI (Italie), TV5 Monde…. Elle est aujourd’hui en écriture d’A Porta Gayola, son premier long-métrage, avec Antoine Capliez.

A porta gayola

Lorsque Keryann, petit, voit son père, Bachir, se laisser humilier sans réagir, son monde s’écroule. Dans son quartier HLM d’Arles, son avenir semble fermé, jusqu’à ce qu’il croise la route de Luis, entraîneur charismatique de l’école taurine.

Share This