Malika Zairi

Malika Zairi est une réalisatrice franco-marocaine qui a grandi à Aubervilliers.  Travailleuse sociale de formation, elle a exercé ses missions pendant plus d’une quinzaine d’années dans les secteurs de la Protection Maternelle et Infantile et à l’Aide sociale à l’Enfance. C’est la schizophrénie de son frère qui la pousse à parler de cette maladie en image. Ainsi en 2015, en autodidacte, elle écrit, réalise et autoproduit sans trop se poser de question, son premier court métrage « D’un monde à l’autre ».  L’expérience la pousse à continuer dans cette voie et Malika réalise et autoproduit deux autres courts métrages en 2017 et 2018 : « Mohamed, le Prénom » et « Assia ». Elle décide alors de les  distribuer elle-même en festivals et rapidement ses films sont sélectionnés et font le tour de très nombreux festivals internationaux et y remportent des prix. Dans le cadre de ces festivals, Malika participe à de nombreux ateliers et conférences. Ainsi, aux Rencontres du Film Court de Madagascar elle participe à un atelier avec des étudiants malgaches dont l’objectif est de faire un film en 3 jours avec rien mais bien. Elle réalise alors « La corde au cou » un docu-fiction qui aborde le thème de la prostitution des mineurs. Son film posté sur Youtube fait très rapidement plus de 600 000 vues.

Toujours prête pour de nouvelles expériences, Malika décroche en 2019 un premier contrat professionnel avec l’entreprise Isosign. Elle réalise ainsi son premier film d’entreprise. Elle travaille actuellement à l’écriture de son premier long métrage social «Nous les femmes » qui traite des violences faites aux femmes.

Assia

Chassée de chez elle pour avoir été violée, une jeune paysanne marocaine de 16 ans est prête à tout pour réintégrer sa place parmi les siens malgré sa grossesse, l’opprobre, le déshonneur familial et social et son sentiment de culpabilité.

Share This