Synopsis

Printemps 1961, sur les docks de Casablanca, deux capitaines espagnols cherchent à recruter une équipe de sauvetage pour retrouver l’un de leur cargo, le Pilarica, qui a fait naufrage sur la côte Atlantique du Sahara, dans de mystérieuses circonstances. Le navire est drapé de secrets et de rumeurs d’une cargaison maudite que des chasseurs de trésors auraient volé dans l’antique cité interdite de Timbuktu. Deux expatriés locaux, Redoando et Andrea, sont envoyés pour mener à bien la mission de sauvetage, trouver le navire et le remettre à l’eau.

Ils commencent leur voyage à travers le désert et parviennent à atteindre leur destination : Tarfaya, une petite ville espagnole fortifiée au fin fond du Sahara.

Mais une série d’événements inexplicables leur entrave alors le chemin. Adversité, trahison, déceptions seront leur pain quotidien tandis qu’ils s’apprêteront à dévoiler la vérité.

Après l’indépendance du Maroc, l’avènement du nouveau roi Hassan II, et la guerre d’Algérie entre autre, 1961, marque un véritable tournant historique ainsi qu’un bouleversement géopolitique majeur dans toute la région. Néanmoins le Sahara est aussi la scène d’une aventure humaine qui, malgré un contexte politique et social flou, met constament à l’épreuve Redonando et Andrea.

Comme chaque traversée du désert, ce voyage les poussent dans leurs derniers retranchements. Le désert va mettre leurs consciences à l’épreuve du reflet de leurs propres échecs. Seront-ils capable d’accepter le prix de leur échec ?

Yassine Marroccu

Réalisateur

Yassine Marco Marroccu obtient un diplome en art audiovisuel de l’Université d’Udine en 2003. Depuis les années 2000 il a aquis une large experience des productions audiovisuelles internationales, en particulier au Maroc et en Italie, étant aussi bien réalisateur que producteur.

En tant que propriétaire de la société de production casablancaise Eclipse Production, il a aidé au développement de plusieurs projets de jeunes réalisateurs, dirigé des publicités, des courts-métrages et participé à de nombreux projets humanitaires en Afrique du Nord ainsi que dans les camps de réfugiés en Europe du Sud-Est.

En 2001,  il réalise son premier court métrage, «Gnawas», sélectionnés dans de nombreux festivals de film internationaux. En 2013, il reçoit, entre autres, le grand prix du Festival du Cinéma Maghrébin d’Alger pour son court métrage «Entropya».

Il termine son premier long métrage «Catharsys or The Afina Tales of the Lost World» en 2018, une coproduction Italo-Serbo-Marocaine. Le film, dévoilé lors des Tallinn Black Nights, gagne 4 récompenses au Maroc, son pays d’origine.

Diplômée de l’Académie des Arts du Théâtre et du Cinéma de Budapest, Andrea Taschler travaille dans l’industrie du film depuis 2000. En 2010, elle lance Mirage Film, une boîte de production à Budapest, aujourd’hui renommée Andromeda Films. Membre de l’Académie Européenne du Film, elle a été diplômée de EAVE en 2012 et selectionnée pour Producers on Move 2013.

Sa boîte de production vise à produire principalement des fictions et des projets documentaires du plus haut niveau possible, et soutenir les réalisateurs ayant une vision cinématograpique originale et avant-gardiste capable de renforcer la diversité du cinéma.

L’entreprise opère au niveau international avec de nombreuses coproductions, souvent relevant du premier ou second long-métrage afin de découvrir de nouveaux points de vue.

Les derniers projets (Out, Genesis, Hier, Catharsys or the Afinal Tales of the Lost World) ont été projetés à Cannes, Berlin, Locarno et Tallinn. En 2019, andromeda Films ouvre une nouvelle antenne au Maroc avec l’intention de se concentrer sur les projets africains.

Andrea Taschler

Productrice

Share This