Francesco_Segrè_Lab_Med_2022

Francesco Segrè

Francesco Segrè est né à Milan, en Italie, en 1984. Depuis 2004, pendant et après sa licence en philosophie, il a travaillé en tant que caméraman et vidéaste indépendant en Europe, aux États-Unis, en Afrique et en Amérique latine. L’occasion pour lui d’améliorer ses compétences en cinéma à l’étranger, en passant notamment plus d’un an à New York, en 2009, où il réalise plusieurs courts métrages. En 2011, il suit le réalisateur David Warren lors de la réalisation de l’émission télévisée “Desperate Housewives” sur ABC.En 2013, il se forme en réalisation au Centro Sperimentale Di Cinematografia (École nationale de cinéma) de Rome. Son film de thèse “Non Sono Nessuno” (Ils ne sont personne) est nominé pour le prix du meilleur court métrage au concours David Di Donatello (Académie du cinéma italien). Il vit et travaille actuellement à Rome où il collabore entre autres avec les équipes de la chaîne SKY et sur des longs-métrages en tant que réalisateur. Il y écrit son film « Gote Rosa ».

Francesco Segré was born in Milan, Italy in 1984. Since 2004, during and after his BA in philosophy he has been working as camera operator and self employed videomaker around Europe, United States, Africa and Latin America. The opportunity for him to improve his filmmaking skills abroad, spending over a year in New York City, in 2009, where he made a number of short movies. In 2011, he shadowed the director David Warren on the making of ABC’s tv show “Desperate Housewives”.
In 2013, he graduated as director from the Centro Sperimentale Di Cinematografia (National Film School) in Rome. His thesis film “Non Sono Nessuno” (They Are Nobody) has been nominated for the Best ShortMovies prize of the David Di Donatello competition (Academy of Italian Cinema).His experiences include working with feature-length movies and the channel SKY as director. He is currently living and working in Rome.

Gote Rosa

Âgée de 21 ans et extrêmement belle, Eva souffre de rosacée, une dermatite chronique, qui lui défigure les joues et qui est vouée à s’aggraver avec le temps.

Mme Fay, une charmante et mystérieuse couturière à la retraite, lui propose un remède insolite pour son problème de peau qui semble immédiatement fonctionner : la rosacée s’estompe et peu à peu la peau d’Eva redevient lisse et parfaite. Mais après une première phase d’euphorie pour sa beauté retrouvée, d’étranges effets secondaires commencent à apparaître. D’abord, elle perd l’appétit et son cycle menstruel. Puis elle commence à faire d’horribles cauchemars dans lesquels Eva perd le contrôle de son corps, jusqu’à des mutations de plus en plus invasives, dans un crescendo qui acquiert peu à peu les traits inquiétants et anormaux du surnaturel. Eva se transforme lentement en une poupée grandeur nature.

A la fois effrayée et fascinée par ce processus, Eva découvre que tout dépend de sa propre volonté, et qu’elle peut y mettre un terme à tout moment. Mais peut-être ne veut-il pas. Elle minimise les effets négatifs, se referme sur elle-même, mettant en péril sa relation amoureuse avec Anna.

Le temps presse, et maintenant Eva doit décider si son obsession de la beauté vaut sa propre santé et, surtout, si l’amour toxique pour sa propre idée de la perfection est plus important que l’amour d’Anna.

Dans une dernière et désespérée tentative pour la sauver de la maison de Mme Fay, Anna est tuée par une Eva presque transformée, qui est maintenant complètement dépourvue d’humanité.

Twenty-one years old and extremely beautiful, Eva suffers from rosacea, a chronic dermatitis, that is disfiguring her cheeks and that is destined to worsen with time.

Mrs. Fay, a charming and mysterious retired seamstress, offers her an unusual remedy for her skin problem that immediately seems to work: the rosacea recedes and gradually Eva’s skin becomes smooth and perfect again. But after an initial phase of euphoria for her newfound beauty, strange side effects begin to appear. First she loses appetite and her menstrual cycle. Then she begins to have horrible nightmares in which Eva loses control over her body, up to more and more invasive mutations, in a crescendo that gradually acquires the disturbing and abnormal features of the supernatural. Eva is slowly transforming into a full-size doll.

Both frightened and fascinated by this process, Eva finds out that it all depends on her own will, and that she can put an end to it at any time. But maybe doesn’t want to. She downplays the negative effects, closes in on herself, jeopardizing her romantic relationship with Anna.

Time is running out, and now Eva needs to decide whether her obsession with beauty is worth her own health and, above all, if the toxic love for her own idea of perfection is more important than Anna’s love.

In a last and desperate attempt to save her from Mrs. Fay’s house, Anna gets killed by an all but transformed Eva, who is now completely devoid of humanity.

Share This